Notre priorité : des jouets sûrs !

Nous effectuons des tests à répétition

« Les bases de nos jouets sont fondamentalement les mêmes qu'à mes débuts dans les années 1970 mais, aujourd'hui, la liste des jouets et accessoires est bien plus fournie. La différence majeure entre cette époque et aujourd'hui, c'est que nous réalisons maintenant plus de 1 000 tests par an visant à contrôler les produits chimiques et la qualité de nos jouets, afin de nous assurer qu'ils peuvent être utilisés sans danger par les enfants.  Cela vient du fait que les régulations sont plus strictes »,Torquetest explique Göran Kullberg.

« Lorsque la première norme est parue en 1975, elle comportait quatre volets. Aujourd'hui, nous devons respecter des directives et des normes constituées de milliers de pages. Le matériel de test s'est amélioré de manière incroyable et aujourd'hui nous sommes en mesure de détecter des substances dans des quantités tellement faibles que l'on peut même douter de leur présence ». 

En tant que Directeur de la qualité, Göran est chargé de s'assurer que tous les jouets respectent l'ensemble des lois et des réglementations établies par les autorités dans les plus de vingt pays où BRIO est présent. Il lui incombe également de mettre en œuvre des modifications fondamentales des matériaux utilisés par BRIO dans ses produits si cela peut permettre d’améliorer encore davantage leur qualité et leur sécurité.

Nous nous efforçons toujours de nous améliorer

« En 2012, nous avons décidé de modifier la méthode de traitement de surface utilisée avec toutes les pièces métalliques présentes dans nos trains miniatures de façon à garantir qu'ils libèreront aussi peu de nickel que possible. Au final, nous avons réussi à réduire le taux de libération de nickel de plus de 96 % », indique Göran. Il ajoute : « Ce processus a pris plus de deux ans car nous avons testé près de 1500 pièces métalliques différentes. »

BRIO a également réussi à réduire la migration des composés organostanniques de 1/100 à 1/1000 des limites établies par les autorités.

« Cela peut sembler être une perte de temps pour nous que de réduire une valeur qui se trouve déjà bien en-deçà des limites réglementaires, mais nous pensons qu'il est logique de faire ce qui est en notre pouvoir pour réduire la teneur de nos jouets en produits chimiques. C'est un processus continu », explique Göran. « Actuellement, nous travaillons sur l'analyse approfondie des différents types de vernis que nous utilisons. Les gens pensent souvent qu'un vernis à base d'eau est la meilleure solution et la plus sûre, mais ce n'est pas nécessairement vrai. L'eau, de même que les solvants, sert principalement de base à la peinture et disparaît quand la peinture sèche. Le risque principal réside toujours dans les différents pigments utilisés.

Nous devons également prendre en compte la durabilité et la qualité des éléments utilisés. C'est la raison pour laquelle nous effectuons des tests rigoureux et nous assurons que nos décisions reposent toujours sur des faits, » ajoute Göran. 

Goran Kullberg

Göran Kullberg est Directeur mondial RSE (Responsabilité sociale des entreprises) et qualité chez BRIO depuis 2006, mais il a commencé dans l'entreprise en 1978, en produisant des pièces en bois. Au milieu des années 1980, il a pris en charge la direction de l'usine BRIO. À cette époque, la taille de l'entreprise a augmenté de manière significative et ses méthodes de production ont connu un développement considérable. Göran a récemment représenté l'industrie du jouet dans un groupe d'experts de l'Union Européenne sur la « Traçabilité des produits ».