Travailler avec les autorités

BRIO s'implique activement depuis longtemps dans les réglementations sur la sécurité des jouets

BRIO est un membre fondateur de la première association européenne du jouet, formée en 1958 à Bruxelles, réunissant à la fois des fabricants et des distributeurs de jouets en Europe. Au début des années 1990, l'organisation s'est divisée en deux entités, TME (Toy Manufacturers of Europe, qui est ensuite devenue TIE- Toy Industry Europe) et TTE (Toy Traders of Europe). Dag Ivarsson, de BRIO, a été président de TTE de 1998 à 2006. En 2012, BRIO, représenté par Göran Kullberg , est devenu membre à part entière du TIE.

BRIO a été activement impliqué dans le développement de la norme sur les jouets via le travail de l'un de ses salariés, Gunnar Castegren. Dès 1972, lorsque l'Agence suédoise de la consommation a été créée, Gunnar a lancé des consultations sur la sécurité des jouets auprès de cette nouvelle autorité. Une nouvelle norme suédoise « Jouets  – Propriétés mécaniques et physiques » a été publiée en 1983.

Au milieu des années 1980, l'UE a commencé à travailler sur la première directive relative à la sécurité des jouets, et Gunnar Castegren a été nommé parmi les représentants suédois pour faire partie de ce groupe de travail. Au fil des ans, et jusqu'à sa retraite en 2004, Gunnar a servi d'ambassadeur de BRIO chargé des questions de sécurité des jouets aux côtés de son président, menant les travaux sur les nouvelles directives et les normes sur la sécurité des jouets dans l'Union Européenne. En 1988, Gunnar a été nommé représentant de la Suède à l'ICTI (International Council Toy Industries), organisme chargé de l'initiative ICTI care process relative aux conditions de travail.

Collaboration visant à réduire les quantités de produits chimiques utilisés dans les jouets

En Suède, BRIO a participé à une initiative volontaire aux côtés d'autres fabricants de jouets tels que LEGO, Micki, Egmont, IKEA, Clas Ohlsson et ICA visant à étudier comment réduire les quantités de produits chimiques présentes dans les jouets au-delà de ce qu'impose la loi. L'initiative « Un quotidien sans produits toxiques » a été lancée par le Ministère suédois de l'environnement et organisée par l'Agence suédoise des substances chimiques. Elle a débuté en 2011 et se poursuit jusqu'en 2014. Il est prévu que les expériences issues de ces efforts soient partagées avec d'autres secteurs d'activités, autorités et unions professionnelles.